Tous les conseils pour bien choisir
votre monte escalier

Les méthodes de financement pour les monte-escaliers

Plusieurs modalités de paiement existent afin de permettre à tous de retrouver autonomie et mobilité dans l’escalier. Qu’il s’agisse de crédit, de TVA réduite ou de financement par des organismes, plusieurs solutions de financement sont proposées.

L’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) : si vous êtes propriétaire du lieu où vous résidez, et que votre logement a plus de 15 ans à la date d’acceptation de votre dossier, alors cette agence peut financer jusqu’à 50 % du montant HT des travaux, en fonction de vos revenus. Si vous faîtes partie de la catégorie « Ressources très modestes » (en fonction du nombre de personnes composant le ménage et de la région de résidence), l’ANAH finance 50 % du montant total HT des travaux, plafonné à 10 000 €. Pour les personnes appartenant à la catégorie « Ressources modestes », le financement est de 35 % HT du montant total des travaux, plafonné à 7 000 €.

Crédit d’impôt : vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt si vous êtes propriétaire ou locataire, sous réserve que le logement soit situé en France et d’être affecté à l’habitation principale. Le taux de ce crédit d’impôt représente 25 % du montant des dépenses, et est plafonné à 5 000 € pour une personne seule, et 10 000 € pour un couple soumis à imposition commune. Le plafond est quant à lui majoré de 400 € par personne à charge.

TVA réduite : une TVA à 5,5% s’applique et les travaux doivent être destinés à améliorer le quotidien d’une personne à mobilité réduite. Vous pouvez en bénéficier que vous soyez occupant, locataire, ou propriétaire. Il faut faire effectuer la pose par un professionnel – ce que nous vous recommandons aussi pour des raisons de sécurité évidentes – afin de pouvoir profiter de cette réduction de TVA.

L’APA (Allocation Personnelle d’Autonomie) : cette allocation nationale permet une prise en charge partielle des dépenses nécessaires au maintien en état de votre domicile. Pour en bénéficier, il faut être âgé(e) de 60 ans ou plus, être rattaché à l’un des groupes 1 à 4 de la grille Aggir (qui évalue les degrés de dépendance), et résider à votre domicile, chez un accueillent familial, dans une résidence autonomie pour les personnes valides, ou dans une structure de moins de 25 places. Le montant de l’APA varie entre 662,95 € et 1 713,09 € par mois, en fonction de la grille Aggir, et plafonné sous certaines conditions.
Certaines collectivités locales proposent des aides aux financements indépendantes.

http://www.123monte-escalier.com/les-methodes-de-financement/
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)
Share this: